Escale à Johannesburg avant la Namibie

Escale à Johannesburg avant la Namibie

mai 13, 2019 2 Par Vingt100

C’est parti pour la dernière étape de notre voyage. Après deux nuits dans un avion, on vient de passer quelques jours dans le petit village de Johannesburg, sympathique bourgade où tous les murs sont érigés à trois mètres de haut, avec une, deux ou trois rangées de fils barbelés, surmontés eux-mêmes d’une clôture électrique, avec un bouton « Panic » dans toutes les pièces pour appeler une milice armée jusqu’aux dents au cas où…

Bref, une bonne ambiance, détendue et sereine où après cinquante mètres dans la rue, tu comprends pourquoi tu vas prendre un Uber pour te déplacer ou… un bus rouge.

Ouais, pour la première fois de notre vie, on a pris le vrai bus de touriste. Et on le regrette pas ! Il faut savoir que Johannesburg est 15 fois plus étendue que Paris (ce qui est ridicule comparé à Sydney qui était 117 fois plus grande que Paris…).

Mais ce bus rouge, c’est certainement le meilleur moyen pour avoir un aperçu de la ville sans flipper à chaque pas et pouvoir s’arrêter pour visiter tous les lieux majeurs. On est aussi allé faire un tour à Soweto, histoire de voir ce petit village de trois à quatre millions d’habitants qui a marqué l’histoire de l’Afrique du sud.

Donc, après avoir assisté à la désintégration des aborigènes d’Australie, constaté la débilité de la guerre du Viet-Nam, après s’être rendu compte aux Antilles des horreurs de l’esclavage, nos enfants ont pu appréhender l’abomination de l’apartheid.

On a parfois l’impression que nous faisons un tour du monde de la connerie humaine…

Sinon, on est arrivé en Namibie et on vient de récupérer notre splendide, majestueux, magnifique monture. Un beau 4×4 avec des tentes sur le toit pour les trois prochaines semaines. Demain, on fonce dans le désert !

Bises,

Vincent (et les autres mais ils dorment déjà)