Tioman, 10 jours

Tioman, 10 jours

septembre 7, 2018 2 Par Vingt100

Superman ? Batman ? Non, Tioman !

L’île aux super-pouvoirs qui te fait oublier la notion du temps.

On avait prévu d’y passer quelques jours mais on a un peu prolongé.

Située à 50 kilomètres de la côte Est de la Malaisie, dans la mer de Chine méridionale, Tioman est une petite pépite volcanique de 20km sur 11km (on n’a pas mesuré, on fait confiance 🙂

Vu que le sommet dépasse les 1000 mètres, les flancs sont abrupts et les pentes sont raides.

Pour faire simple, la terre est recouverte de jungle et la mer est remplie de coraux et de poissons.

Nous, qui sommes des terriens attirés par la montagne et qui connaissons de la mer ce que le poisson connait de la réparation d’accordéon, nous avons d’un coup plongé dans un nouveau monde incroyable.

On a tous une paire de copains qui sont partis dans les îles lointaines et dont l’enthousiasme éclatant se traduit souvent par l’assertion suivante : “C’était génial, on avait l’impression de se baigner dans un aquarium”.

Un bocal de vingt centimètres de diamètre avec un poisson qui tourne en rond ?

Effectivement, non. Quand on a mis le masque sur la tête et la tête sous l’eau, on a compris que plus rien ne serait comme avant.

Comment décrire ce qu’est un récif de corail ?

L’image est saisissante quand à 25 mètres de la plage, tu te retrouves d’un coup dans un lieu incroyable, protéiforme et multicolore. Un récif corallien, tu peux t’y balader pendant des heures, passant de gorges encaissées à des forêts immenses, survolant d’immenses tables rouges et esquivant des formes de champignons massifs.

Et dans ce décors surréaliste évoluent des dizaines, des centaines, des milliers de poissons. La vie marine est là, grouillante, la plupart du temps indifférente à ta présence, continuant à manger et nettoyer les coraux.

Et quand au milieu de tout cela passe un requin sous ton nez, tu ne peux que t’émerveiller de son aisance et de sa grâce. Et sentir, comme souvent en montagne, que tu n’es qu’un invité temporaire en ces lieux.

Bref, trêve de lyrisme, nous aussi on va finir par simplement dire “C’est incroyable, t’as l’impression de nager dans un aquarium !”. C’est plus simple….

La jungle

Tioman, c’est aussi de la jungle. Partout, dès que tu quittes la plage. On a eu du mal à trouver un sentier mais on a fini par réussir à se faire quatre heures de rando là-dedans jusqu’à une petite cascade.

Bon, on va pas vous refaire le coup de l’aquarium version végétale. Mais l’impression est quasiment la même. Exubérance des espèces, hauteurs incroyables des arbres, densité monstrueuse de la végétation.

La jungle, c’est comme dans les histoires : des singes qui passent au-dessus de ta tête, des feuilles de palmiers (???) de cinq mètres de long voire plus, des troncs aux formes incroyables, des lianes entrelacées, tressées….

Bref, la jungle, c’est comme si tu étais dans la jungle 🙂

Tioman enfin, nous avions hésité à y aller. On avait lu que c’était très touristique. En dix jours, on n’a jamais été plus que cinq sur 500 mètres de plage. Peut-être en pleine saison, ça grouille. Mais pour nous, c’était d’une tranquillité quasi absolue…

Aujourd’hui, vendredi 7, on décolle pour Kuching, sur l’île mythique de Bornéo. On va passer plein de temps dans la jungle, celle des histoires qu’on lisait quand nous étions petits… 🙂

Bises à tous !